Livres

 

 

  

Accueil
Actualités
Livres
Revues
Nous contacter
Liens

 

 

Titres des livres

Alfred Naquet
Joseph-Siffred Duplessis
Le S.T.O. en Vaucluse
Le Noël du Père Bonnet...
ALIBERT,  … la Voix du Soleil
Chapelle de la Madelène
La Comtadine, Us et Costume
La Milice en Vaucluse
Rosa  Bordas, une voix sous la Commune
L'œuvre de Henry de la Madelène
Elzéar Genet

La  Milice  en  Vaucluse 2

Livres p 2 / / Livres p 3 / / Livres p 4 / / Livres p 5

 Alfred Naquet 
Carpentras-1834 - Paris-1916
Parlementaire comtadin, ‘père du Divorce
______Biographie de Jean-Paul Chabaud - 2002______

 

 20 euros

15 euros / Contact

Alfred Naquet, né à Carpentras, est issu d’un milieu juif, comme son nom et son origine comtadine l’indiquent. On le croyait professeur de chimie à la Faculté de Médecine de Paris mais sa quête de la liberté de l’homme par la conquête de la République, entraîneront Naquet dans des péripéties personnelles et nationales qui modifieront l’itinéraire d’une vie.
Ses talents d’orateur et son étonnante perspicacité l’aideront à rétablir la Loi sur le Divorce. Au nom de la liberté, il réclamera la liberté de la Presse et la liberté de réunion. Grâce à ses convictions, il émettra des idées sociologiques, qualifiées de visionnaires.
Naquet est un de ces seconds personnages de l’Histoire de France qu’il est bien de considérer.
Les indices collectés sur sa vie sont nécessaires à l’approche du contexte historique et suffisants à faire connaissance avec le personnage.

 


 ISBN : 2-9519287-0-X 
A5 - 199 pages

 

Joseph-Siffred Duplessis 
Carpentras -1725 - Versailles-1802
  Un Provençal, peintre du Roi
______biographie de Jean-Paul Chabaud - 2003______

 

25 euros / Contact

Joseph-Siffred Duplessis est né à Carpentras le 22 septembre 1725. Portraitiste, il peint les portraits en buste et en pied, du roi Louis XVI : la reconnaissance de son talent le fera nommé Peintre du Roi. Il acquiert, alors, le privilège de tracer les portraits de la noblesse, de la bourgeoisie, d’artistes de son époque ainsi que de personnalités françaises et étrangères. Passé son apprentissage en Vaucluse et après son voyage à Rome, Duplessis vécut à Paris. Reçu à l’Académie Royale de Peinture, il demeurait au Louvre. Sa longévité lui a permis d’être le témoin de la deuxième moitié du XVIII° siècle.
La majeure partie de sa production picturale se trouve dans les musées français : musée du Louvre, musée du Château de Versailles, musée de Condé à Chantilly, mais également, aux cimaises de Metz, Bayeux, Montauban, Clermont-Ferrand, Perpignan, Avignon et bien sûr, Carpentras, dont le musée municipal porte le nom du peintre.
D’autres tableaux ont attiré l’attention des collectionneurs étrangers : ainsi, nous découvrons une partie de l’atelier à New York, San Francisco, Boston, Kansas City, Londres, Vienne.
Conservateur des statues du Château de Versailles, Duplessis pose ses pinceaux le 1 avril 1802.

 

File0005.jpg

ISBN : 2-9521063-0-4
 
24x17 cm - 184 pages

 

Le S.T.O. en Vaucluse
U
ne Jeunesse déchirée
______de Yannick Rodrigues - 2005______

 

15 euros / Contact

Cet ouvrage est tiré d’un mémoire de maîtrise.
Institué en France le 16 février 1943, le Service du Travail Obligatoire (S.T.O.) a contraint 650.000 jeunes français –dont 4.120 vauclusiens– à partir travailler en Allemagne. Soixante ans après, de nombreuses interrogations subsistaient autour du S.T.O. dans le département de Vaucluse.
Comment les autorités ont-elles appliqué le S.T.O. ? Ont-elles fait preuve de zèle pour satisfaire les exigences de l’occupant, ou bien ont-elles cédé à l’hostilité de la population face à ce que l’on appelait alors une déportation ?
Comment a réagi la jeunesse astreinte au S.T.O. ? Quel a été le destin de ceux qui sont partis travailler en Allemagne et quel a été celui de ceux qui sont parvenus à se soustraire à leurs obligations ?
Quelles ont été les conséquences du S.T.O. ? Au-delà de son impact politique et économique, quels ont été les drames humains consécutifs à la réquisition des classes 1939/4, 1940, 1941 et 1942, et quels enjeux de mémoire subsistent encore aujourd’hui ?
Derrière chacune de ces interrogations se cachait celle, plus générale, de l’existence ou non d’une spécificité vauclusienne.
S’appuyant sur des documents d’archives et des témoignages inédits, cet ouvrage répond à ces questions et apporte un éclairage particulier sur ce qui a été à l’origine d’une profonde déchirure au sein de la jeunesse vauclusienne.

 

ISBN : 2-9521063-4-7
A5 - 176 pages

 

 

Actualités / / Livres / / Revues / / Nous contacter / / Liens

 Haut de page

 Études Comtadines, 55, Les Meyrennes 2 - 84210 Pernes les Fontaines. 04 90 30 57 26

 

  Réalisation du site: M.E association allocarpentras